IREM de Grenoble
Accueil > Dissémination > Grand N > Sommaires > Sommaires

Sommaires

Résumés du numéro 91

Retour numéro 91   Retour aux sommaires
  • Points de départ
  • COMPRENDRE L’ÉNERGIE POUR PRÉPARER LE CONCOURS DE RECRUTEMENT DES PROFESSEURS DES ÉCOLES (CRPE) ET POUR ENSEIGNER À L’ÉCOLE

    Auteur : Jean-Michel ROLANDO et Jean-Claude GUILLAUD, Professeurs de Sciences Physiques - IUFM de Grenoble

    Résumé : L’énergie est un concept complexe qui entretient des rapports étroits avec de nombreux domaines de la physique ce qui peut rendre problématique son enseignement à un niveau élémentaire. On peut pourtant y parvenir en représentant qualitativement, par des chaînes énergétiques, les transformations qui s’opèrent dans de très nombreuses situations. Pour autant, toute modélisation, même élémentaire, doit rester rigoureuse. C’est ce que nous proposons en revenant sur les propriétés fondamentales de cette grandeur et en montrant comment elles permettent d’interpréter un grand nombre de situations. Cet article s’adresse en premier lieu aux candidats au concours de recrutement de professeurs d’école qui trouveront une mise au point scientifique adaptée à leur niveau. Il vise également les enseignants d’école primaire qui désirent approfondir leurs connaissances et ceux du second degré qui souhaitent proposer un enseignement plus rigoureux de ce domaine.

  • Le triangle-acrobate : un jeu géométrique sur les isométries en CE1. Intérêts et limites

    Auteur : Caroline BULF, Carlo MARCHINI, et Paola VIGHI

    Résumé : L’intérêt de cet article est double : - d’un point de vue de la recherche en didactique des mathématiques car nous présentons et analysons un protocole expérimental (ou ingénierie) pensé dans le but d’identifier des préconcepts relatifs aux isométries du plan à l’école primaire ; - d’un point de vue de l’enseignement des mathématiques à l’école primaire car nous questionnons les potentialités qu’offre la situation expérimentale pour travailler les éléments de repérage et de déplacement du plan qui sont des objets d’enseignement explicitement visés par les programmes au cycle 2. Soyons clairs dès le début, nous ne cherchons pas à défendre la thèse d’un enseignement de la géométrie par les transformations du plan. Nous souhaitons seulement interroger la place privilégiée accordée à la symétrie axiale dans l’enseignement (en l’occurrence français dans cet article) en nous questionnant sur les conceptions des élèves avant les premiers enseignements de la symétrie axiale en CE1.

  • Du comptage à la numération - Une formation sur l’enseignement de la numération

    Auteur : Bernard ANSELMO et Hélène ZUCCHETTA

    Résumé : L’article présente un dispositif de formation sur la numération, expérimenté dans l’académie de Lyon. Cette formation vise à faire prendre conscience des enjeux de la numération et à fournir des pistes d’enseignement. Afin de mieux comprendre les difficultés des élèves à appréhender notre numération orale et écrite et les principes de la numération de position, ce dispositif place les participants dans la position d’acteur. Ils ont à vivre une succession d’activités transposées d’ERMEL ou de CAP Maths dans un système complémentaire de numération parlée et écrite, inventé spécifiquement pour la formation, mais qui, bien que différent, garde les mêmes logiques de régularités et d’irrégularités que le système de numération décimale, enseigné en France, au primaire.

  • Mesurer avec une règle cassée pour comprendre la technique usuelle de la soustraction posée

    Auteur : Anne-Marie RINALDI

    Résumé : Cet article présente un travail de recherche sur l’enseignement de la soustraction posée par compensation. Il insiste notamment sur l’importance de connaître la propriété de conservation des écarts pour donner du sens aux retenues et justifier ainsi, mathématiquement, la technique. Il s’appuie sur une séquence mise en œuvre dans une classe de CE2. Il propose l’utilisation d’un artefact, en l’occurrence une règle cassée, pour que les élèves, à partir de différentes techniques de mesurage, réalisent que le calcul de l’écart entre deux nombres correspond au calcul d’une différence. L’article donne des pistes afin de poursuivre le travail engagé dans le cadre de la mesure, et utilise des éléments de la médiation sémiotique pour analyser les séances conduites en classe.

  • À signaler
Retour numéro 91   Retour aux sommaires

Articles les plus récents

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 195791

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dissémination  Suivre la vie du site Grand N  Suivre la vie du site Sommaires   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License